Bien choisir son matériel

Matériel en apiculture

Ça y est ! Vous êtes en possession de vos premières ruches ! Il va falloir s’en occuper, et se pose la question des équipements nécessaires. Vous devez vous protéger, et vous devez pouvoir intervenir sur votre rucher.

Une bonne protection est indispensable. On peut supporter une ou deux piqûres, qui font partie de l’apiculture, mais il existe un risque d’excitation des abeilles qui conduit à un danger bien réel. Pour cela, vous devez choisir un vêtement de protection efficace. Peu importe la forme, vareuse, blouson ou combinaison de professionnel. Cagoule de cosmonaute ou chapeau ? c’est à votre choix. Mais le voile doit être sombre, car il facilite alors la vision.

Le vêtement doit être suffisamment épais pour que le dard ne vous atteigne pas, et surtout parfaitement étanche aux abeilles. Vérifiez bien l’étanchéité de cette cagoule aux points de fermeture. Vérifiez également que les fermetures aux poignets et aux chevilles sont bien serrées. Ce sont des points que les abeilles aiment bien attaquer…

Gants ou pas gants ?

Des bottes sont préférables, toujours pour se protéger. Reste la question des gants, nécessaires ou non. Pour un débutant, porter des gants permet de se détendre et de mieux se concentrer sur le travail de la ruche. Mais travailler sans gants vous amènera plus tard à mieux respecter vos abeilles et à travailler en douceur. Choisissez des gants en cuir souple avec une manchette élastique, et nettoyez les le plus souvent possible, pour des raisons sanitaires. Il existe d’ailleurs une dernière solution : le port de gants à usage unique, changés à chaque visite, et même entre chaque ruche si des problèmes sanitaires sont suspectés. Ces gants ne protègent pas des piqûres…

L’enfumoir est indispensable, avec le lève-cadre.

L’enfumoir est indispensable, avec le lève-cadre. Il devra être en inox, de taille suffisante, avec une protection contre les brûlures. Des modèles standard se trouvent chez tous les fournisseurs. Vous apprendrez à l’allumer lors de la formation dispensée par votre syndicat, et à l’utiliser sans excès.

Le lève-cadre. Il en existe une grande variété, dans une large gamme de prix. Sa première qualité est de pouvoir soulever les cadres collés par les ponts de cire et la propolis, en limitant les déplacements latéraux susceptibles d’écraser des abeilles (ou pire : la reine). La deuxième fonction consiste à pouvoir gratter les constructions de cires sur les cadres ou l’excès de propolis sur les bords du corps de ruche. Le modèle dit américain donne satisfaction à une majorité d’entre nous, pour un prix raisonnable. Une peinture bien voyante vous sera précieuse, lorsque l’herbe est haute. N’oubliez pas de le désinfecter au chalumeau entre chaque visite.

Autres matériels : la brosse à poils très souples, pour chasser les abeilles des cadres que vous allez examiner, la pince pour saisir les cadres, avec une prolongation pouvant faire office de lève-cadre, et divers outils dont l’utilité vous apparaîtra progressivement. Une pince à reine devrait figurer dans votre caisse. Une pince à bouts fins permet de manipuler les entrées de ruches. Un chalumeau à gaz servira à désinfecter les outils (sauf la brosse…) et les planchers ou corps de ruches. Ajoutez un ou deux tournevis, un cutter, un marteau, du fil de fer, de la toile adhésive… Chacun constituera sa caisse à outils en fonction de sa propre expérience.

Alors à vos ruches, et bonne saison apicole.

Articles similaires

X