Foire aux Questions – FAQ

Inscription

Comment adhérer au syndicat apicole et au GDSA?

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur la page des adhésions.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact.

Comment assurer de nouvelles ruches en cours d’année?

A noter que la diminution du nombre de ruche en cours d’année n’est pas possible.

Pour déclarer des ruches complémentaires en cours d’année :

Achat en ligne

Connectez-vous sur l’espace adhérents.

Il est possible de souscrire à des assurances complémentaires dans le menu Assurances.

Par courrier

il suffit de renvoyer le bon d’inscription disponible sur cette page ‘Inscription‘ avec le nombre de nouvelles ruches à assurer.

Où est la documentation pour utiliser l’adhésion en ligne?

La documentation est disponible ici.

Essaims et abeilles

Comment se procurer des essaims?

Pour se procurer des essaims, plusieurs sources sont possibles :

  • Récupérer un essaim dans la nature, à la période des essaimages, au printemps
  • Acheter un essaim à la coopérative apicole
  • Acheter un essaim chez un marchand de matériel apicole
  • Un apiculteur près de chez vous qui accepte de vous en vendre un ou de diviser une de ses ruches

Pour info, en 2022, un essaim hiverné coûte environ 180€ TTC

J’ai un essaim chez moi. Qui contacter pour le récupérer?

Le printemps est la période des essaimages.

De façon toute à fait naturelle, une colonie d’abeille peut se diviser pour aller fonder une nouvelle colonie. Le temps que des abeilles éclaireuses trouvent un nouvel abri durable, l’essaim a peut être fait halte chez vous et s’est posé dans un arbre, derrière un volet, sur un poteau, …

Essaim d’abeilles, posé dans un arbre

Si vous le laisser ainsi, d’ici quelques heures, il sera peut être reparti de lui même vers un nouvel abri.

Si les conditions le permettent, il est aussi possible de le ‘cueillir’ pour lui proposer une ruche d’accueil.

Des sites recensent des apiculteurs cueilleurs d’essaims :

Avant toute intervention, l’apiculteur vous demandera nécessairement si l’essaim est facilement accessible, sans danger (grande hauteur, cheminée, sous un toit,…)

Nous aimons les abeilles, mais nous ne nous mettons pas en danger pour autant.

Faut-il appeler les pompiers ?

Il est vrai que le premier réflexe lorsque l’on trouve un essaim d’abeilles est d’appeler les pompiers. Or, ce n’est pas la bonne solution. En effet, ils refuseront d’intervenir mis à part si l’essaim d’abeilles se trouve dans un endroit difficile d’accès. Ou si sa présence met en danger la sécurité d’enfants. Les missions des pompiers sont clairement décrites dans l’article  L.1424-2 du code général de collectivité territoriale

(source apiculture.net)

Mais surtout, surtout !

Respectons les abeilles, tous les pollinisateurs et la biodiversité : N’appelez pas une société de désinsectisation qui tuerai l’essaim.

Que faire contre les piqûres d’abeilles?

1- Tout d’abord, enlever le dard si celui-ci est resté planté dans la peau, en raclant la peau avec un ongle, à plat.

Eviter de prendre le dard entre 2 doigts, ce qui pourrait conduire à finir de vider la poche de venin.

2- Ensuite, le venin d’abeille est thermolabile, ce qui signifie qu’il peut être inactivé en l’exposant à une source de chaleur.

  • Un briquet, l’enfumoir, ou toute autre source de chaleur peut être utilisée
  • Le bout incandescent d’une cigarette en veillant à ne pas brûler la zone exposée.
  • Le toit métallique d’une ruche, une pierre chauffée par le soleil peut aussi faire l’affaire

Attention cependant à ne pas se brûler. 😉

Frelons

J’ai un nid de frelons chez moi. Que faire et qui contacter ?

Tout d’abord, il est nécessaire d’en évaluer la dangerosité :

S’il est accessible et susceptible d’être dangereux pour les personnes, demander à le faire détruire et surtout ne pas tenter d’intervenir soi-même.

2 cas de figure :

  • S’il est situé sur le domaine public, c’est la mairie qui a la responsabilité de sa destruction, elle peut faire appel aux pompiers ou à un désinsectiseur professionnel (ce qui est le plus souvent le cas).
  • S’il est situé sur le domaine privé, c’est au propriétaire ou au locataire d’appeler un désinsectiseur professionnel, il trouvera des adresses sur les pages jaunes.

si le nid n’est menaçant pour personne et très difficile à atteindre, il sera plus raisonnable de ne pas envisager de le faire détruire. Dans tous les cas et dans la mesure du possible, vérifiez à l’œil nu ou à l’aide de jumelles l’activité du nid.

A partir de décembre, le nid se vide de ses occupants, il ne sera pas recolonisé, sa destruction ne présentera aucun intérêt.

Signalez un nid de frelons asiatiques

Vous pouvez signaler le nid sur la plateforme https://www.frelonsasiatiques.fr/

Complément d’informations

Vous trouverez davantage d’informations sur le frelon Asiatique sur cette page.