Grille à reine : beaucoup d’avantages et quelques contraintes


La grille à reine est un dispositif empêchant la reine d’accéder aux hausses tout en laissant passer les ouvrières. Un rôle utile, car au printemps, la reine a tendance à monter dans les hausses, où la température est plus élevée que dans les coins du corps.

Le fait d’avoir une grille à reine dans la ruche entre le corps et les hausses présente de nombreux avantages et quelques contraintes. Dans le cas où la reine pond dans la hausse avec un cocon qui reste dans les alvéoles, il est fréquent que le goût et la couleur du miel soient altérés. D’où l’intérêt de la grille à reine. Elle permet aussi, d’une part de conserver plus longtemps les cires, et d’autre part d’avoir des cires plus claires que sans la grille.

Le pollen favorise la fausse-teigne

La grille à reine joue aussi un rôle vis-à-vis de la transmission des maladies : lorsque l’on déplace une hausse d’une ruche à une autre, l’absence de ponte dans la hausse limite le risque de transmission de pathogènes.

Sans grille, les ouvrières montent plus de pollen dans les hausses pour nourrir les larves. Or, la fausse teigne, au cours de l’hivernage, attaque les cadres contenant du pollen. Donc pour éviter cela, on a intérêt à mettre une grille.

BIEN NETTOYER LES GRILLES
On trouve des grilles métalliques (simples ou avec entourage en bois), mais aussi des grilles en plastique. Pour le nettoyage des grilles, il est conseillé de faire un grattage, ensuite un passage dans un bain d’eau chaude et de soude, et enfin un rinçage au nettoyeur haute pression.

Lors de la récolte des hausses, la grille facilite les opérations car l’apiculteur est alors certain que la reine se trouve dans le corps de la ruche. De plus, il sera plus aisé de la trouver pour effectuer des manipulations sur la colonie. Les abeilles sont aussi plus faciles à balayer, secouer, souffler ou faire descendre avec le chasse-abeilles lorsque les cadres ne contiennent pas de couvain.

Enfin le dernier avantage est la production de miel monofloral, car on récolte les hausses complètes (on ne laisse pas de miel sur les cadres de couvain).

La pose d’une grille s’accompagne de contraintes pour l’apiculteur. En effet, une grille a tendance à favoriser l’essaimage. Il faut donc faire des visites fréquentes au printemps, pour que la reine ait toujours de la place pour pondre. L’apiculteur doit travailler dans le corps de ruche pour avoir une colonie puissante sans qu’elle essaime. Cette période délicate passée, il suffit d’empiler les hausses et de les récolter.

Pour les apiculteurs qui font une seule récolte en fin de saison et ne peuvent pas visiter très régulièrement les colonies au printemps, la grille à reine n’est pas recommandée, il vaut mieux laisser pondre la reine dans la hausse. Après la naissance des ouvrières, les abeilles rentreront du nectar pour compléter les cadres.

Articles similaires

X