Un nouveau projet APIFLO RDEV dans le Parc National du Haut-Niger


 Concilier protection de la biodiversité et revenu pour les habitants, c’est le projet d’ApiFlorDev, qui lance en 2021 le projet « apiculture durable » dans le Parc National du Haut Niger en Guinée-Conakry.

Auteurs : L. Prévost et A. Chevalier

Apiflordev est une association française de solidarité internationale, composée de bénévoles, apiculteurs pour la plupart. Elle forme les plus pauvres à l’apiculture moderne, installe des ruches, reboise, et accompagne les apiculteurs. Depuis sa création en 2003, elle a formé 2 300 apiculteurs et installé 3 600 ruches, surtout en Afrique, mais aussi en Asie du Sud-Est et au Moyen Orient.

Le Parc National du Haut Niger (PNHN) en Guinée- Conakry, avec ses deux zones intégralement protégées de Mafou et Kouya, a été déclaré en 2004 « réserve de la biosphère » par l’Unesco. Cependant, l’augmentation des populations exerce une pression croissante sur le Parc.

Trois villages pilotes

En 2021, Apiflordev lance le projet « Apiculture Durable » : maintenir la biodiversité du Parc et apporter un revenu aux villageois. Apiflordev formera les villageois du Parc aux techniques d’apiculture durable, au sein d’un projet intégré, construit et mis en oeuvre en collaboration avec les autorités du Parc. Cela en partenariat avec l’association locale ADSEP, en combinant apiculture, maraîchage et élevage pour un développement communautaire, de nature à assurer un avenir à ces populations, dans le respect de leur environnement, en réduisant le prélèvement des richesses naturelles du Parc.

L’objectif est double : créer les conditions de l’autosuffisance alimentaire dans les familles d’apiculteurs, sur trois villages pilotes , et répliquer ensuite ces nouvelles pratiques aux 24 autres villages du Parc.

Au-delà des 15 familles qui compléteront leurs revenus par l’apiculture, le projet bénéficiera à tous les habitants des villages de Foya (280 habitants), Oussouya (510 habitants) et Douma (210 habitants) soit un total de 1000 bénéficiaires. 8700 euros pour boucler le financement L’Agence des Micro-Projets a retenu Apiflordev en 2020 parmi 115 projets déposés, et nous finance à hauteur de 8 000 €. Il reste à ce jour 8 700€ à trouver pour financer le projet.

Pour réunir cette somme, un appel à don est lancé sur la plateforme HelloAsso (voir ci-contre). A quoi servira l’argent collecté ?
• Fabrication sur place de 45 ruches pour les 3 ruchers : 2 150 €
• Construction d’une case traditionnelle à usage de miellerie : 2 500 €

les actions concrètes du projet

  • Créer un rucher-école dans la base de vie du Parc et 3 ruchers dans les villages-pilotes avec 50 ruches dès la première année.
  • Construire 2 mielleries dans les villages de Oussouya et Douma.
  • Développer l’artisanat local (maçonnerie, menuiserie, tôlerie, confection…) en faisant fabriquer sur place tout le matériel nécessaire (ruches, mielleries, tenues de protection, etc.)
  • Former et équiper 15 villageois, 2 agents officiels du Parc et 1 membre de ADSEP pour assurer le suivi du projet.
Les populations locales seront initiées à l’apiculture.
Les populations locales seront initiées à l’apiculture.

• Fabrication locale des combinaisons de protection, des enfumoirs et du petit matériel pour le rucher : 1 450 €
• Déplacements des formateurs et logement en Guinée : 2 600 €

Tout en contribuant à conserver la biodiversité du Parc, il s’agit de permettre aux villageois de consolider un système économique qui maintiendra la population dans les villages, et offrira un avenir décent aux jeunes grâce aux revenus générés par la vente du miel.

Visite Ruche

Des actions déjà lancées

Dans le contexte international de la pandémie de Covid-19, le projet malgré tout avance. Grâce à ADSEP, notre partenaire local, des actions sur le terrain ont pu être lancées dès la mi-août 2020, et sont suivies par des points réguliers. Ainsi, nous avons pu localiser une trentaine d’essaims sauvages dans les villages, pour peupler les futures ruches.
Des terrains pour l’implantation des ruchers et des mielleries ont été sélectionnés, en accord avec les chefs de villages. Parallèlement, un inventaire des plantes a été effectué pour identifier les différentes espèces mellifères locales et envisager une reforestation.
La prospection d’ateliers locaux pour la fabrication des ruches et du matériel nécessaire à la formation (combinaisons, enfumoirs,…), et la préparation des ruchers sont engagées.

http://dikobraz.org/map_2.jpg

Pour donner, rendez-vous sur : www.helloasso.com/associations/apiflordev/ et choisissez « des abeilles en Guinée » Visitez également notre site : www.apiflordev.org et rejoignez l’équipe régionale d’Apiflordev!u projet


Les prochaines étapes seront la formation des personnes à l’apiculture, et l’installation des ruchers dans les villages. Vous savez tout… Vous pouvez donner dès aujourd’hui, et aider à assurer un avenir à ces populations tout en préservant leur environnement: www.helloasso.com/associations/apiflordev/
Vous déduirez 66% de ce don de votre impôt (si vous êtes imposable), dans la limite de 20% de votre revenu imposable.          


Articles similaires

X